5 traditions de noël en Allemagne à connaitre

Nous sommes le 23 décembre à l’heure où je vous écris cet article et je m’apprête à commencer les festivités de noël en Allemagne, pour la première fois, au sein de ma belle-famille.

Chaque famille a ses petites traditions et habitudes quand il s’agit de célébrer noël, des traditions auxquelles on est souvent très attaché. Et au-delà du cercle familial, il y a bien sûr les traditions qui sont propres à une culture, une région ou encore un pays.

Depuis mon expatriation en Allemagne, il ne se passe pratiquement pas un jour sans que je fasse de nouvelles découvertes dans les us et coutumes de ce très beau pays et noël ne manque pas à l’appel!

Discuter et découvrir ce qui fait la culture d’un pays c’est un sujet qui me passionne. Allant de surprise en surprise pour l’organisation de mon premier noël en Allemagne, j’ai envie de partager avec vous 5 traditions qui sont nouvelles pour moi et qui change de mon noël habituel. Ca nous permettra ensuite, si vous en avez l’envie, de partager vos propres traditions de noël.

Un disclaimer s’impose lorsqu’il s’agit de parler de coutumes d’un autre pays. L’Allemagne est un pays vaste qui comprend de nombreuses traditions différentes. Je vous partage dans cet article de ce que j’ai découvert moi-même en Allemagne et au sein de ma belle-famille allemande. Bien sûr, certaines de ces traditions seront aussi peut-être les vôtres bien que vous ne soyez allemands et inversement certains Allemands ne reconnaitront peut-être pas ces traditions dans leur façon de fêter noël.

Ce disclaimer étant fait, passons à ces cinq découvertes de noël!

La Couronne de l’Avent

Je connaissais la Couronne de noël, celle qu’on attache à sa porte d’entrée quelques semaines avant noël, une tradition très répandue. Par contre, la première fois que j’ai vu une Couronne de l’Avent, je fus très surprise. J’ai cru à une jolie décoration de noël qu’on place dans son intérieur. J’ignorais cependant tout son sens. Mon compagnon était d’ailleurs très étonnée que je pose des questions à ce sujet, cette couronne étant une évidence pour lui (les couples de cultures différentes ne manquent jamais de sujets de conversations, ça je peux vous le confirmer… ;-)).

La Couronne de l’Avent représente les quatre semaines qui précèdent noël. Chaque dimanche pendant ces quatre semaines, on allume une bougie. Premier dimanche de l’Avent, première bougie, deuxième dimanche de l’Avent, première et deuxième et bougies, et ainsi de suite. On personnalise sa couronne comme on le souhaite. Bien sûr, on peut également les acheter toutes faites chez le fleuriste. Par contre, on y retrouve toujours quatre bougies qui sont traditionnellement rouges et massives et entourées de branches de sapin, le tout en forme de cercle.

C’est une tradition née en Allemagne au 16ème siècle dont la signification est le rappel aux Chrétiens du retour du Christ. La Couronne de noël que je connais, celle qui à la porte d’entrée, dérive de cette Couronne de l’Avent. En Allemagne, chaque dimanche est un événement. On se retrouve en famille et surtout on se souhaite un bon x dimanche de l’Avent en croisant des passants en rue.

Le décoration du sapin

Chez moi, le sapin se fait en famille et en général quelques jours avant le Saint-Nicolas (le 6 décembre) pour offrir un bel accueil à ce dernier lorsqu’il vient déposer ses cadeaux. J’ai gardé cette habitude de décorer mon sapin aux alentours du 6 et d’en profiter jusqu’au 6 janvier, jour de l’épiphanie. Je sais que d’un foyer à l’autre, la date de décoration du sapin peut varier, surtout si on n’a pas d’enfants (la St-Nicolas étant moins importante).

Je suis tout de même tombée “sous le choc” quand mon compagnon m’a appris que chez lui, le sapin se décore le 24 décembre! Etant enfant, c’était même une surprise, un miracle de noël. Le sapin apparaissait comme par magie tout décoré le 24, par l’intervention de l’Enfant Jésus. Mes premières réactions furent de dire qu’il ne profitait absolument pas du sapin en le mettant si tard et ensuite, de trouver qu’il était dommage en tant qu’enfant qu’il n’ait pas pu contribuer à la décoration du sapin. Pour lui, par contre l’idée de ne pas donner la surprise du sapin lumineux à un enfant c’est un drame. C’est un peu comme dire à un enfant que Père Noël n’existe pas, voyez-vous? Je ne sais pas comment on fera si on un jour des enfants. Ca risque d’être la guerre (à nouveau les joies des couples multiculturels lol).

Aujourd’hui, en tant qu’adulte, il décore le sapin en famille soit le 23, soit le 24 décembre. Cette année ce sera le 23 et une fois la rédaction de cet article terminée, je serai à nouveau en mission décoration de sapin. Pour le coup, je suis contente. Décorer un sapin deux fois en une année, j’adore!

Tous les foyers allemands ne procèdent pas de la sorte mais de tradition, le sapin s’invite chez eux beaucoup plus tard qu’en Belgique ou en France. Ils sont aussi nombreux à placer leur sapin dès mi-décembre mais à ne le décorer que le jour du réveillon de noël.

La Bénédiction de la craie

Quand j’ai emménagé en Moselle, une des choses qui m’a de suite questionnée fut cette inscription à la craie sur pratiquement chaque porte d’entrée: 20*C+M+B+19. Je me rappelle m’être demandé à l’époque s’il ne s’agit pas d’un signe distinctif d’appartenance à un groupe ou voir même une secte quelconque tellement c’était mystique. C’est alors que mon compagnon a pu à nouveau m’éclairer: il s’agit tout simplement de la “Bénédiction de la craie”. Mais encore?

C’est une tradition chrétienne très courante en Allemagne pour l’Epiphanie (“Dreikönigstag”, le jour des trois rois mages). Des groupes d’enfants déguisés en rois mages, appelés les “Sternsinger” (chanteurs à l’étoile) se déplacent de porte en porte pour chanter et récolter des dons. Pour remercier leurs donateurs, ils bénissent leur maison en indiquant à la craie une série de chiffres et de lettres.

“C+M+B” vient du latin “Christus Mansionem Benedictat” (“Christ bénit cette maison”). La tradition populaire aime aussi raconter qu’il s’agit de la première du nom de chaque mage (Caspar, Melchior et Balthazar). Le “+” représente la croix du Christ et l’étoile, celle de Bethléem. Quant aux chiffres, il s’agit de l’année en question “20” et “19” pour l’année 2019 par exemple.

La galette des rois sous sa forme allemande (sans frangipane) est très peu répandue. Mon compagnon ne connaissait pas cette tradition. Je pense que le 6 il me sera difficile de trouver ça en Allemagne donc j’ai bien envie de tenter l’expérience pour lui faire connaitre cette tradition que j’aime beaucoup.

Le messager de l’enfant Jésus, père noël

En Allemagne, il y a deux traditions quand il s’agit du généreux donateur de cadeaux à noël (on pourrait en ajouter un troisième, comme en Belgique, Saint-Nicolas). Pour certains, il s’agit du père noël (“Weihnachtsmann”, littéralement “l’homme de noël”), pour d’autres il s’agit de l’Enfant Jésus (“Christkind”, illustré par un petit ange blond, le messager de l’enfant de dieu). Dans la famille de mon compagnon, c’est ce dernier et comme je l’ai dit plus haut dans cet article, il amène même le sapin, tout décorer et illuminé.

Les enfants émerveillés de recevoir leurs cadeaux en même temps que leur sapin joliment décoré, courent en général le plus vite possible à la fenêtre pour tenter d’apercevoir le Christkind. Certaines familles ont d’ailleurs parfois une membre qui se dévoue pour passer furtivement dans le jardin ou dans la rue, déguisé d’un drap blanc, histoire d’émerveiller encore plus les enfants.

Noël, c’est sacré!

L’Allemagne est réputée ne pas faire les choses à moitié lorsqu’il s’agit de fêter noël. Inventeurs du concept de sapin de noël et même du calendrier de l’avent, ils ont aussi les plus beaux marchés de noël, sans oublier le Glühwein et tous ces fameux biscuits de noël, comme les zimtsterne (que j’ai réalisé moi-même pour la première fois cette année. Pour voir le résultat, c’est par ici) ou encore le fameux dessert “Christstollen” (une brioche de forme allongée avec des fruits confits, et un coeur de frangipane, le tout saupoudré de sucre glace – un délice!).

C’est tellement sacré qu’il n’ont pas un jour de noël mais deux! En Allemagne, la célébration de noël s’étale sur deux jours: le 25 décembre “der erste Weihnachtsfeiertag” et le 26 décembre “der zweite Weihnachtsfeierstag”, littéralement le premier et deuxième jours de célébration de noël (feierstag veut aussi dire “jour férié). L’échange des cadeaux se fait traditionnellement toujours le 24, le jour du réveillon, appelé “der Heilige Abend”, le jour saint ou sacré. Les autres jours sont réservés pour passer un moment en famille. Et du 24 décembre à midi jusqu’au 26 décembre inclus, tout est fermé, y compris les supermarchés! Mieux vaut ne pas oublier un ingrédient pour votre repas de noël… 😉

***

Voici pour ces fameuses 5 traditions et coutumes de mon nouveau pays d’adoption qu’est l’Allemagne. Cette année 2020 est certes particulière pour les festivités de noël mais les yeux brillent toujours, surtout lorsque le sapin s’illumine. J’achève cet article pour aller rejoindre ma belle-famille et décorer le sapin tous ensemble. Il me reste à vous souhaiter de très belles fêtes de noël que j’espère parmi vos proches. Prenez bien soin de vous et on se retrouve sur le blog l’année prochaine le jeudi 7 janvier 😉

***

Maintenant à vous, quelles sont ces traditions de noël que vous aimez particulièrement? Comment fêtez-vous noël chez vous? Aimez-vous ce style d’articles où je partage des différences culturelles entre la Belgique, la France et l’Allemagne?

Si vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, voici le visuel:

Follow:
Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Looking for Something?